Un dirigeant de Daech arrêté en Irak par un commando américain

Un dirigeant de l’organisation de l’Etat Islamique (EI) a été capturé, il y a quelques semaines par un commando américain déployé en Irak, a révélé mercredi une autorité américaine de la Défense.

En fait, ces informations confirment celles relayées par les organes de presse CNN et New York Times d’après lesquelles un cadre « significatif » de Daech avait été fait prisonnier en Irak par les forces spéciales américaines.

Le gouvernement américain a déployé ce commando il y a quelques semaines dans l’objectif de mener des « raids » à l’encontre des dirigeants djihadistes établis en Irak et en Syrie. Cette unité des forces spéciales a pour mission de collecter des informations auprès des djihadistes arrêtés et de perturber l’organisation du groupe EI, en s’attaquant directement à ses chefs.

A en croire le responsable américain, les forces spéciales américaines sont en train d’interroger le cadre djihadiste emprisonné : « nous obtenons de bonnes choses » de sa part, a-t-il commenté.

D’après le New York Times, citant des sources anonymes proches du département américain de la Défense, le responsable de l’EI arrêté subit cet interrogatoire « dans un lieu de détention temporaire à Erbil en Irak ». Le djihadiste, ajoute la même source, devrait être, par la suite, remis aux dirigeants irakiens ou kurdes, mais les interrogatoires effectués par les forces américaines pourraient « prendre des semaines ou des mois ».

Interrogé à ce propos, un responsable du Pentagone a affirmé que l’armée américaine « ne reprendrait pas » la responsabilité de garder des détenus à long terme : « nous avons un accord avec le gouvernement irakien. Si nous capturons des responsables du groupe Etat Islamique, nous les leurs transférons ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*