Un nouvel échange de détenus entre l’Arabie Saoudite et le Yémen

La coalition militaire arabe engagée sur le territoire yéménite sous la direction de Ryad, a annoncé lundi un nouvel échange de détenus, soit neuf prisonniers saoudiens contre 109 Yéménites, rapporte lundi, l’agence officielle saoudienne SPA.

«Neuf détenus saoudiens ont été récupérés et 109 Yéménites, arrêtés dans les zones d’opérations militaires», ont été confiés à la partie yéménite, a indiqué la coalition militaire arabe citée par l’agence SPA.

Toutefois, la coalition n’a pas précisé si les détenus échangés, tant saoudiens que yéménites, étaient des civils ou des militaires ou encore des insurgés. Quoi qu’il en soit, cet échange a lieu à la suite de l’annonce d’un cessez-le-feu au Yémen, qui devrait entrer en vigueur à partir du 10 avril prochain, et de la réouverture, une semaine plus tard, des pourparlers de paix au Koweït sous la houlette des Nations Unies.

Un premier échange de prisonniers avait été annoncé le 9 mars dernier, simultanément à l’entrée en vigueur d’une trêve humanitaire à la frontière saoudo-yéménite. A cette occasion, les autorités saoudiennes avaient récupéré un de leurs caporaux contre la livraison au Yémen de sept insurgés chiites présumés. Dans un communiqué diffusé hier, la coalition affirme que le second échange qui a eu lieu dimanche, entre dans le cadre de cette trêve.

La coalition militaire arabe n’a pas caché sa satisfaction à propos du maintien de l’accalmie à la frontière et a émis le souhait qu’elle s’étende «aux zones de combat, de manière à faciliter l’envoi de l’aide humanitaire à l’ensemble du territoire yéménite et à soutenir les efforts des Nations Unies pour parvenir à une solution politique au Yémen sur la base de la résolution 2216 du Conseil de sécurité ».

A propos de Fitzpatrick 1315 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*