Chine : Des réformes fiscales pour relancer l’économie et l’emploi

Le chef du gouvernement chinois, Li Keqiang soutient vivement les réformes fiscales en cours en Chine, et particulièrement la réforme de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), qui entrent dans le cadre des efforts pour revigorer l’économie réelle.

Selon Li Keqiang, ces réformes devraient réduire le coût de l’innovation et contribuer à créer 10 millions d’emplois pour des diplômés d’université et d’écoles techniques.

Pékin a lancé en 2012 le régime de la TVA, qui est une taxe sur la différence entre le prix d’une marchandise avant impôt et son coût de production, pour remplacer l’impôt sur les entreprises, qui, elle, est une taxe concernant les revenus bruts des entreprises dans certaines industries. Ce remplacement, qui est une étape majeure dans la réforme structurelle de la Chine, doit être étendu à partir du 1er mai aux secteurs de la construction, de l’immobilier, de la finance et des services de consommation afin d’éviter la double imposition.

L’expansion de la réforme fiscale réduira les taxes d’environ 77 milliards de dollars cette année et aidera à lutter contre la pression à la baisse sur la croissance. Dans le même temps, la réduction de la charge fiscale dans le secteur des services devrait faciliter la restructuration industrielle, stimuler l’innovation de masse et créer un climat favorable aux entreprises privées.

Li Keqiang s’attend à ce que ces réformes aient des répercussions sur l’emploi, les entreprises privées jouant un rôle central dans la création d’emplois, mais il ne fournit aucun calendrier à ce sujet. Ces créations d’emplois seraient cependant les bienvenus pour contrebalancer les licenciements attendus du pouvoir, suite aux réformes du secteur industriel qui visent à éliminer les surcapacités de production et l’inefficacité.

Pékin aurait ainsi l’intention de licencier jusqu’à six millions de personnes dans les entreprises publiques dans les deux à trois prochaines années dans le cadre de ces réformes du secteur public.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*