L’Arabie Saoudite adopte le calendrier grégorien

Les autorités saoudiennes ont remplacé le calendrier lunaire de l’Hégire par le calendrier grégorien dans la fonction publique dans l’objectif de faire des économies. Ainsi, les fonctionnaires auront à travailler 11 jours de plus, sans aucune revalorisation salariale.

Depuis samedi dernier, la fonction publique saoudienne est soumise au calendrier grégorien, du nom de son inventeur, le pape Grégoire XIII, à la fin du 16è siècle.

Le calendrier de l’Hégire, également appelé calendrier islamique, était utilisé dans la fonction publique saoudienne depuis la fondation de l’Arabie saoudite en 1932.

Cette réforme s’inscrit dans les diverses mesures d’économie que prend le royaume wahhabite. Il est à noter que le calendrier de l’Hégire compte 12 mois de 29 à 30 jours chacun. Aussi, a-t-il onze jours de moins que le calendrier grégorien. Au travers de cette réforme, les fonctionnaires devront donc travailler autant de jours de plus sans augmentation de salaire.

L’Arabie saoudite était le seul Etat à employer le calendrier hégirien, dont l’an 1438 a commencé lundi dernier. Ce qui était un symbole pour cet Etat qui comprend les principaux lieux saints de l’islam, dont les villes de La Mecque et Médine. Malgré tout, les contraintes économiques ont pris le dessus.

En effet, l’Arabie saoudite a déclaré avoir enregistré fin 2015, un déficit budgétaire d’environ 90 milliards d’euros (99 milliards de dollars). Une contre-performance due à la chute des prix du pétrole obligeant Ryad à adopter une série de mesures d’austérité.

Le passage au calendrier grégorien a été annoncé la semaine dernière tout comme d’autres mesures à l’instar, par exemple, de l’augmentation du tarif des visas ou du gel des hausses de salaires et des primes pour les fonctionnaires du secteur public.

2 Commentaires

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*