Maroc- Ethiopie: Lancement à Addis-Abeba d’un méga-projet de production d’engrais  

Rabat et Addis-Abeba ont ouvert une nouvelle page dans leurs rapports bilatéraux à l’occasion de la visite officielle du Roi du Maroc, Mohammed VI en Éthiopie, dans le cadre de sa tournée en Afrique orientale qui l’a déjà conduit en octobre dernier au Rwanda et en Tanzanie.

Après la cérémonie d’accueil officiel qui lui a été réservée ce samedi, au Palais national à Addis-Abeba, le Roi Mohammed VI et le Président éthiopien, Mulatu Teshome ont ensuite présidé la cérémonie de signature de sept conventions et accords bilatéraux Public/Public liant les deux pays dans divers domaines.
Ces accords qui s’inscrivent dans le cadre de la coopération et du partenariat Sud/Sud que le Roi a érigé à la tête des priorités de la politique extérieure du Maroc, couvrent les domaines du transport aérien, de promotion du commerce, de protection des investissements, de l’agriculture et des énergies renouvelables ainsi que de la non-double imposition et de prévention de l’évasion fiscale.
Lors d’une autre cérémonie, le souverain marocain et le Premier ministre éthiopien, Hailé Mariam Dessalegn ont présidé la signature de plusieurs conventions Privé/Privé.

Ils ont donné, à la même occasion, le coup d’envoi à un méga-projet portant sur la construction en Éthiopie, d’une plate-forme intégrée de classe mondiale, pour la production d’engrais d’un coût estimé à 3,7 milliards de dollars. Ce projet sera réalisé en partenariat par l’Office Chérifien des phosphates (OCP) et Ethiopia Climate Innovation Center (CIC).

Selon, le PDG du Groupe OCP, Mostafa Terrab, ce méga-projet industriel nécessitera, dans sa première phase, un investissement de 2,4 milliards de dollars, et devrait produire 2,5 millions de tonnes d’engrais par an d’ici 2022, ce qui rendra l’Éthiopie autosuffisante en engrais, avec un potentiel à l’export.

Il a de même précisé qu’un investissement additionnel de 1,3 milliard de dollars est prévu d’ici à 2025, pour porter la capacité de production de cette unité, à 3,8 millions de T/an d’engrais, pour soutenir la croissance de la demande locale.
La future plate-forme industrielle comprendra un complexe intégré de production d’engrais, des unités industrielles et une unité de stockage spécialement aménagée et sécurisée au niveau du port de Djibouti.

Au terme de sa visite en Ethiopie, le Roi du Maroc a quitté cet après-midi Addis-Abeba. Le souverain est attendu à Antananarivo, pour une visite officielle à Madagascar, la seconde étape de sa nouvelles tournée africaine qui doit le conduire dans plusieurs pays du continent.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*