Libye : les forces pro-gouvernementales reprennent la ville de Syrte

Entamée depuis mi-mai dernier, la reconquête de la ville de Syrte, considérée comme le fief de l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI), s’est soldée lundi par la victoire des forces pro-gouvernementales.

Il aura fallu plus de six mois aux forces loyalistes pour reprendre le contrôle de Syrte. Hier matin, les forces assaillantes de la coalition militaire d’Al-Bunyan Al-Marsous, qui disposent d’une base dans la ville voisine de Misrata, ont officiellement crié victoire. Avant cela, ces forces avaient fait preuve de prudence en raison de la persistance de certaines poches de résistance à Syrte.

Cette victoire a été chèrement acquise. En effet, les djihadistes ont longtemps résisté aux assaillants d’Al-Bunyan Al-Marsous. Pourtant, au début de cette offensive, les autorités de Misrata estimaient qu’elle ne prendrait que quelques semaines, mais les éléments de l’EI ont tenu bon pendant plus de six mois. Pour ce faire, ils ont employé les stratégies de guérilla urbaine en recourant à des snipers, des voitures piégées et au minage massif des artères de Syrte. Ce qui a fait des dégâts importants dans le camp adverse : les forces d’Al-Bunyan Al-Marsous ont perdu environ 700 éléments et déplorent 3.000 blessés.

Il est à noter que les forces assaillantes de la coalition militaire d’Al-Bunyan Al-Marsous ont bénéficié d’un important soutien aérien des Américains. A la demande du Premier ministre libyen Faïez Sarraj, ces derniers ont mené 367 raids entre août et octobre. Malgré cet appui aérien, la reprise des derniers bastions djihadistes a pris beaucoup plus de temps que prévu, Washington et les autorités de Misrata affirmant vouloir épargner les familles restées sur place avec les derniers éléments de l’EI.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*