Afrique: le Maroc lance une nouvelle campagne de régularisation des migrants clandestins

Les autorités marocaines ont annoncé mercredi que le lancement de la nouvelle campagne de régularisation des migrants, en majorité originaires de pays d’Afrique subsaharienne résidant au Maroc, allait débuter jeudi 15 décembre, avec l’ouverture de bureaux spécialement dédiés à la réception des demandes.

D’après un communiqué publié mercredi par la Commission nationale chargée de la régularisation de la situation des immigrés, les bureaux de réception et de traitement des demandes pour les migrants clandestins et les demandeurs d’asiles ouvriront jeudi dans plusieurs villes du Royaume.

Il s’agit de guichets uniques qui permettent aux migrants concernés de pouvoir entamer leurs démarches de régularisation en toute légalité. Cette initiative marocaine a été fortement saluée par la communauté internationale et bon nombre d’ONG de défense des Droits de l’Homme.

La démarche fera bénéficier plusieurs milliers de personnes en situation irrégulière d’une couverture maladie gratuite ainsi que d’autres services sociaux. L’opération de régularisation concerne les conjoints des ressortissants marocains, les conjoints des ressortissants d’autres pays résidant légalement au Maroc et leurs enfants.

Les étrangers munis d’un contrat de travail, les étrangers justifiant d’une résidence régulière d’au moins cinq ans et les étrangers atteints de maladies chroniques pourront également prétendre à la régularisation de leur situation.

Cette nouvelle opération de régularisation fait suite à une première édition qui avait permis la régularisation et l’intégration de 25.000 migrants en 2014. Une démarche qui illustre l’ancrage africain du Maroc. Le Royaume chérifien mène depuis quelques années une stratégie visant à multiplier ses partenariats avec les autres pays africains dans le cadre d’une coopération sud-sud solidaire.

Le Roi Mohammed VI a par exemple visité plusieurs pays africains durant ces deux derniers mois. Des tournées qui se sont soldées par la signature de contrats de partenariats dont certains ont une portée continentale, à l’image du méga-projet de gazoduc entre le Nigeria et le Maroc qui traversera une dizaine de pays d’Afrique de l’Ouest.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*