Theresa May annonce des élections législatives anticipées en Grande-Bretagne

La Première ministre britannique, Theresa May a annoncé ce mardi, des élections législatives anticipées pour le 8 juin prochain.

Cette décision, qui a pris tout le monde par surprise, a pour but de consolider sa position au Parlement de manière à négocier de la meilleure des manières possibles la sortie du pays de l’Union européenne.

Très populaire, Theresa May qui ne dispose pourtant que de 330 sièges sur 650 aux Communes, estime que les divisions politiques au Parlement de Westminster «affaiblissent la position du gouvernement dans la négociation avec l’Europe».

Certes, Theresa May prend un risque, mais vraisemblablement très calculé. La Première ministre britannique est au zénith dans les sondages et ne doute pas de recueillir une éclatante onction populaire sur son programme de rupture nette avec l’Union européenne, elle qui a promis à ses concitoyens de reprendre le contrôle de leur monnaie, de leurs lois et de leurs frontières.

Face à elle, l’opposition est plus faible que jamais. 49% des Britanniques estiment que Theresa May fait une meilleure Premier ministre que le très à gauche leader du Labour Jeremy Corbyn pour lequel 15% des Britanniques se prononcent. De manière plus générale, les conservateurs sont crédités de 43% des intentions de vote, contre 25% pour les travaillistes.

Dès aujourd’hui, le Parlement sera appelé à approuver le principe et la date des élections anticipée, ce qui ne devrait être qu’une formalité puisque le chef de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn soutient la décision de Theresa May.

A propos de Fitzpatrick 1266 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*