Bande de Gaza : Exécution de trois hommes accusés du meurtre d’un commandant militaire du Hamas

Trois Palestiniens ont été exécutés hier jeudi à Gaza, après avoir été condamnés à mort dimanche dernier. Ils ont été reconnus coupables d’avoir assassiné en mars un commandant militaire du Hamas, le mouvement islamiste qui contrôle l’enclave palestinienne de la Bande de Gaza.

Les organisations de défense des droits de l’homme ont condamné cette procédure judiciaire «expéditive».

Les trois hommes ont été exécutés devant 2.500 personnes. Deux d’entre eux ont été pendus et le troisième fusillé. Ils avaient été reconnus coupables de l’assassinat de Mazen Faqha, mais le mouvement islamiste accuse Israël d’être le commanditaire de cet assassinat.

Des centaines de personnes, hommes, femmes et enfants se sont pressées aux abords du complexe policier dans la ville de Gaza où se sont déroulées les exécutions. L’ensemble des rues environnantes avaient été fermées au trafic routier et de nombreux policiers étaient déployés.

Les autorités de Gaza avaient fait de l’enquête sur l’assassinat de Mazen Faqha leur priorité, celui-ci étant vu comme un défi lancé à l’autorité du nouveau chef du Hamas dans la bande de Gaza, Yahya Sinwar.

L’arrestation du meurtrier présumé a été annoncée il y a toute juste, deux semaines. L’audience du suspect et de deux de ses complices a duré quatre jours et la condamnation à mort était sans appel.

Pour les organisations de défense des droits de l’homme, dont Human Rights Watch, l’extrême rapidité de cette procédure judiciaire évoque plus le pouvoir d’une milice qu’un Etat de droit.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*