L’armée de l’air égyptienne a mené des raids contre des camps djihadistes en Libye

L’armée de l’air égyptienne a mené de nouvelles frappes contre les camps libyens où se trouvaient des djihadistes soupçonnés d’être impliqués dans l’attaque sanglante contre des chrétiens coptes menée vendredi 26 mai dernier dans le sud de l’Egypte.

Les raids ont visé les «positions et camps d’entraînement de combattants armés» situés dans l’est du territoire libyen, ont indiqué les forces aériennes égyptiennes dans un communiqué.

Vendredi 26 mai dernier, les chasseurs égyptiens et libyens avaient perpétré pas moins de six frappes contre les cibles terroristes dans la zone de la ville libyenne de Derna.

Ainsi, un QG du groupe Etat Islamique (EI) a été détruit durant ses frappes, ont rapporté divers organes de la presse locale. Avant cela, le même mouvement djihadiste a eu à revendiquer plusieurs autres attaques visant des églises coptes sur le sol égyptien.

Daech (acronyme en arabe de l’organisation de l’EI) a revendiqué l’attentat contre un bus de pèlerins coptes non loin de la ville de Minya, à l’origine, d’après diverses sources d’information, de la mort de 18 à 35 personnes, dont un bon nombre d’enfants.

L’organisation djihadiste de l’EI a indiqué envisager de multiplier les attentats visant la communauté chrétienne copte d’Egypte, qui compte près de 10 % des quelque 90 millions d’Egyptiens.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*