Le Roi Abdallah II de Jordanie effectue une visite en Cisjordanie la première depuis cinq ans

Le roi Abdallah II de Jordanie a entamé hier lundi, une visite en Cisjordanie, la première du genre depuis cinq ans, au cours de laquelle il sera notamment reçu par le président palestinien Mahmoud Abbas.

Cette visite intervient dans un contexte de la tension qui a monté d’un cran entre Palestiniens et Israéliens et de l’inertie américaine dans le processus de paix.

Abdallah II de Jordanie a été accueilli en fin de matinée à sa descente d’hélicoptère par Mahmoud Abbas dans la cour du palais présidentiel palestinien.

Cette visite d’Abdallah II de Jordanie est la première depuis un bref séjour à Ramallah en décembre 2012, bien que 70 kilomètres seulement séparent Amman de Ramallah.

Le souverain hachémite a livré un message de soutien aux Palestiniens et appelé Washington à intensifier ses efforts dans le processus de paix, en panne depuis des années.

Le roi de Jordanie chercherait également à travers cette visite, à faire sortir le président palestinien de son isolement. Pendant la crise de l’Esplanade de la Mosquée Al Aqsa, Mahmoud Abbas a suspendu la stratégique coopération sécuritaire avec Israël, ce qui l’empêche, sans cette coordination, de sortir de Cisjordanie, qu’Israël occupe depuis 1967 et dont il contrôle toutes les frontières.

De par son soutien aux Palestiniens, la Jordanie en tant que seul pays arabe avec l’Egypte à avoir fait la paix avec Israël, gardien historique de l’Esplanade des Mosquées à Jérusalem et interlocuteur respecté des administrations américaines, le royaume hachémite est un acteur incontournable dans le processus de règlement du conflit israélo-palestinien.

C’est ainsi que le royaume hachémite s’est retrouvé au centre des débats après l’éclatement y a moins de deux semaines de la crise autour de l’Esplanade des Mosquées, où l’installation par le gouvernement israélien de nouveaux dispositifs de sécurité a entraîné de violents affrontements quasi-quotidiens entre fidèles musulmans palestiniens et forces de l’ordre israéliennes.

Les tensions entre la Jordanie et Israël sont montées d’un cran après l’incident meurtrier du 23 juillet dernier quand un agent de sécurité de l’ambassade d’Israël à Amman, a tué deux Jordaniens dans l’enceinte de cette mission diplomatique.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*