Une double-attaque djihadiste fait plus de 70 morts en Irak

Une double-attaque perpétrée jeudi non loin de Nassiriya, dans le sud de l’Irak, et revendiquée par l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) a fait au moins 74 morts, dont sept Iraniens et 93 blessés.

Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière depuis la reconquête de Mossoul au début du mois de juillet dernier. Cette double-attaque, d’abord à l’arme automatique dans un restaurant, puis à la voiture piégée aux alentours d’un check-point des forces de sécurité situé un peu plus loin, s’est déroulée sur une autoroute couramment empruntée par des voyageurs provenant de l’Iran voisin, se rendant aux villes saintes chiites irakiennes de Najaf et Kerbala, situées plus au nord.

Daech (acronyme arabe du groupe EI) a indiqué dans un communiqué diffusé par son agence de communication Amaq, que nombre de kamikazes ont pris part à cette attaque qui a tué «des dizaines de chiites».

Ce mouvement dispose encore, sur le sol irakien, de quelques bastions, en l’occurrence à Hawija, à 300 km au nord de Bagdad, ainsi qu’à Al-Qaïm, Rawa et Anna, trois localités du désert oriental limitrophe de la Syrie. D’après un général irakien, «plus de 1.500 djihadistes» se trouveraient dans ces bastions de Daech.

En dehors de Mossoul, l’organisation de l’EI avait été contrainte, le mois dernier, d’abandonner son autre fief de Tal Afar, où elle perdu un bon nombre de ses combattants.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*