Irak : Abadi se prononce contre la tenue d’un référendum au Kurdistan

Le chef du gouvernement irakien Haider al-Abadi a déclaré mardi rejeter toute forme de référendum d’autodétermination du Kurdistan irakien. Pourtant, ce vote devrait avoir lieu dans moins d’une semaine.

Le Premier ministre irakien a déclaré devant la presse que « le référendum est rejeté, aujourd’hui ou dans le futur, qu’il se tienne dans la région du Kurdistan, dans les frontières de 2003 ou dans les zones disputées ».

Pour rappel, le président kurde Massoud Barzani a affirmé qu’à la date du 25 septembre prochain, il organiserait un référendum d’autodétermination au Kurdistan. Dans la foulée, le conseil provincial de Kirkouk a annoncé que cette consultation aurait également lieu dans cette région mitoyenne.

En dehors des trois provinces constituant le Kurdistan irakien depuis la chute du régime de Saddam Hussein en 2003, les Kurdes revendiquent diverses autres portions de territoire à Kirkouk, Ninive et Dyala.

Abadi a évoqué la possibilité d’une intervention militaire à Kirkouk, où vivent Kurdes, Arabes et Turkmènes. « Si le citoyen de Kirkouk est exposé au danger, c’est notre devoir légitime d’imposer la sécurité », a-t-il déclaré. Les autorités irakiennes ont ordonné aux forces de l’ordre de cette ville d’assurer la sécurité et de « ne pas se transformer en un outil (politique) »

Il est à noter que les Assayech (services de sécurité kurdes) et la police fédérale, sous tutelle de Bagdad, assurent le maintien de l’ordre à Kirkouk.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*