Israël : Report du vote de la «loi sur le Grand Jérusalem»

Le gouvernement israélien a gelé hier dimanche, et ce jusqu’à nouvel ordre, le projet de «loi sur le Grand Jérusalem», qui vise à incorporer à la municipalité de Jérusalem des implantations israéliennes en Cisjordanie.

L’entourage du Premier ministre explique ce report par le besoin de mener au préalable «une préparation diplomatique» en faveur de ce projet de loi présenté par un membre du Likoud, le parti conservateur de Benjamin Netanyahu.

Le projet de texte propose que des colonies de peuplement de Cisjordanie, au sud et à l’est de Jérusalem, considérées comme illégales par la communauté internationale, passent sous la juridiction de la municipalité de la ville sainte d’Al Qods occupée.

En tout, ce sont quelque 150.000 colons qui doivent s’ajouter pour «préserver l’équilibre démographique de la ville», en leur assurant au passage, la possibilité de voter dans la circonscription de Jérusalem aux prochaines élections municipales.

Dans le même temps, plusieurs quartiers arabes doivent être retirés de la juridiction municipale. Par ailleurs, un autre projet intitulé la «loi française» qui accorderait l’immunité au Premier ministre pendant l’exercice de ses fonctions, est également gelé en raison de divergences au sein de la coalition gouvernementale.

Israël revendique l’ensemble de la ville de Jérusalem, y compris la partie orientale de la ville, comme sa capitale, ce que conteste les Palestiniens, les pays musulmans et la communauté internationale.

Les opposants à la loi sur le Grand Jérusalem, comme l’ONG israélienne «La Paix maintenant», la considèrent comme une annexion dans les faits.

Même les Etats-Unis sont opposés à ce projet de loi qu’ils considèrent comme problématique, susceptible de compromettre les efforts de paix au Proche-Orient.

Les Palestiniens ont également dénoncé ce projet de loi qui constituent à leur avis, une entrave supplémentaire à la création de leur état.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*