Une trentaine de mort dans un attentat au camion piégé en Irak

Au moins 32 personnes sont mortes dans un attentat-suicide perpétré à Touz Khormatou, une ville irakienne revendiquée par le gouvernement central à Bagdad et par les autorités du Kurdistan irakien.

En clair, un kamikaze a fait détoner son camion truffé d’explosifs dans cette localité. En dehors des morts, au moins 80 blessés ont été recensés. Un minimum de 6 éléments des forces de sécurité irakiennes font partie des victimes, ont confié la police et les responsables des hôpitaux à la presse. Pour l’heure, cette attaque-suicide n’a pas été revendiquée.

La ville de Touz Khormatou, que se disputent Irakiens et Kurdes, est située à près de 210 kilomètres au nord de la capitale irakienne. Sa population multiethnique est constituée de Kurdes, d’Arabes sunnites mais également de Turkmènes chiites.

Depuis le déclin du régime de l’ex-dirigeant irakien Saddam Hussein, cette localité est devenue le lieu de diverses violences sectaires qui se sont amplifiées depuis le référendum d’auto-détermination des Kurdes en septembre.

Lors de la reconquête par l’armée irakienne de Touz Khormatou, de Kirkouk et d’autres territoires contestés en octobre dernier après le vote sur l’indépendance des Kurdes, l’ONG Amnesty International avait rapporté la survenue d’attaques, d’émeutes et d’incendies criminels dans cette ville.

Pour rappel, des heurts ont éclaté en avril 2016 entre les peshmergas et les unités majoritairement chiites de Hachd al-Chaabi chargées de sécuriser la ville de Touz Khormatou après sa libération de l’emprise du groupe Etat Islamique (EI).

Les combattants kurdes et l’armée irakienne, appuyée par les groupes armés chiites, formaient une coalition contre Daech (acronyme arabe de l’organisation de l’EI).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*