Des djihadistes françaises détenues en Syrie pourraient bientôt regagner la France

Suite à une plainte de quatre avocats de femmes djihadistes françaises retenues en Syrie par des Kurdes, la ministre de la Justice française a admis qu’elles pourraient être rapatriées sous certaines conditions.

Les avocats Marie Dosé, William Bourdon, Marc Bailly et Martin Pradel se fondent sur l’article 432-5 du code pénal qui condamne le fait qu’une personne dépositaire de l’autorité publique ayant eu connaissance d’une privation de liberté illégale «s’abstiennent volontairement» d’y mettre fin, si elle en a le pouvoir, ou de transmettre une réclamation à une autorité compétente. Cet article prévoit une peine de trois ans d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende.

Ces quatre avocats ont ainsi déposé une plainte contre l’Etat français, estimant que leurs clientes subissent une détention arbitraire et dénoncent le refus de la France de les rapatrier.

Les femmes qu’elles représentent ont le même profil. Elles sont jeunes, sont parties faire le djihad, ont eu des enfants sur place et sont aujourd’hui détenues dans des prisons des Kurdes syriens. Ces femmes souhaitent aujourd’hui faire face à la justice française.

Les avocats ont déclaré que cette plainte avait pour objectif de « sortir l’Etat de sa torpeur». Ils assurent que la France est coupable de laisser leurs clientes en détention arbitraire au lieu de leur assurer un procès équitable, et se rend coupable de non-assistance à personne en danger concernant les enfants en bas âge et les nourrissons de ces femmes.

La question des femmes djihadistes tombées aux mains des Kurdes syriens empoisonnent le climat au sein de l’exécutif français. La France n’a, jusqu’à présent, pas adopté de position définitive sur la question des femmes parties faire le djihad au Moyen-Orient.

La raison de la position floue de l’Etat français réside notamment dans le fait que l’aide fournie à des djihadistes pourrait donner une mauvaise image aux yeux de l’opinion publique.

A propos de Fitzpatrick Georges 1476 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*