Une djihadiste allemande condamnée à mort en Irak

La justice irakienne a condamné à mort dimanche une ressortissante allemande pour avoir intégré l’organisation de l’Etat Islamique (EI). Il s’agit d’une décision inédite dans ce pays, où des centaines de djihadistes étrangers sont détenus en attendant d’être jugés.

La peine infligée à cette Allemande d’origine marocaine a été prononcée par la Cour pénale de Bagdad, en charge, entre autres, des affaires de terrorisme. Plus précisément, la djihadiste a été condamnée à la pendaison après avoir été reconnue coupable de « soutien logistique et d’aide à une organisation terroriste pour commettre des crimes », a indiqué le porte-parole de cette Cour, le juge Abdel Settar Bayraqdar.

C’est la première fois qu’une Européenne est condamnée à mort par la justice irakienne. Cette femme dispose d’un délai de 30 jours pour faire appel. Après cette période, les autorités irakiennes seront en droit d’exécuter la sentence.

Le magistrat Bayraqdar a affirmé que l’Allemande « a reconnu lors des interrogatoires avoir quitté l’Allemagne pour la Syrie puis l’Irak pour rejoindre l’EI, avec ses deux filles qui ont épousé des membres de l’organisation terroriste». D’après certaines sources, une des deux filles a trouvé la mort alors qu’elle se trouvait avec Daech.

De leur côté, les médias allemands ont rapporté l’arrestation, lors de la reconquête de Mossoul (nord) par l’armée irakienne en juillet dernier, d’une ressortissante allemande, Lamia K., et de sa fille. Elles seraient parties en août 2014 de Mannheim (nord).

A propos de Fitzpatrick Georges 1465 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*