L’Arabie saoudite délivre ses premiers permis de conduire à des femmes

L’Arabie saoudite a commencé lundi à délivrer des permis de conduire à des femmes alors que le décret royal permettant aux Saoudiennes de prendre le volant dans ce pays entrera en vigueur dans trois semaines.

Selon une annonce officielle relayée par la Saudi Press Agency (SPA), « la Direction générale de la circulation a commencé (lundi) à remplacer des permis de conduire internationaux reconnus dans le royaume par des permis saoudiens, avant la date d’autorisation de conduire pour les femmes, le 24 juin ».

Le royaume wahhabite était le seul pays de la planète où les femmes n’avaient pas le droit de prendre le volant. En septembre dernier, le roi Salmane d’Arabie saoudite a annoncé la levée de cette restriction pour juin 2018. Une décision s’inscrivant dans la vague des réformes initiées par son fils, le prince héritier Mohammed ben Salmane.

A en croire certaines sources de presse, dix permis de conduire ont été délivrés. Avant cela, les responsables de la circulation ont procédé à des contrôles des permis internationaux et soumis les demandeuses à un examen pratique afin d’évaluer leurs capacités.

Cette réforme historique semble ternie par une série d’arrestations, dont de femmes s’étant battues pour le droit de conduire et la suppression de la tutelle masculine, le mois dernier.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*