Washington demandera «des comptes» aux responsables saoudiens, dixit Pompeo

Suite à l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, Washington va «demander des comptes à toutes les personnes impliquées», a prévenu dimanche le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, estimant «que l’Arabie saoudite (devait) faire de même».

Le sujet a été abordé par le chef de la diplomatie américaine lors d’un entretien téléphonique avec le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, a indiqué la porte-parole du département d’Etat, Heather Nauert.

A la même occasion, Pompeo a appelé à la «fin des hostilités au Yémen», souhaitant que « toutes les parties viennent à la table pour négocier une solution pacifique au conflit», ajoute Nauert.

Le conflit armé au Yémen oppose des forces loyalistes appuyées par la coalition arabe conduite par l’Arabie Saoudite, aux insurgés Houthis, soutenu par Téhéran. En 2014 et 2015, ces rebelles chiites ont pris le contrôle de vastes régions du pays, dont la capitale Sanaa.

En soutien aux forces pro-gouvernementales, la coalition militaire arabe sous commandement saoudien a commencé à intervenir au Yémen à partir de mars 2015. Ryad a été accusée, à maintes reprises, de bavures ayant occasionné la mort de centaines de civils.

Dans son édition du vendredi dernier, le Washington Post a indiqué que le gouvernement américain a décidé d’arrêter de ravitailler les avions de la coalition militaire arabe sous commandement saoudien, mettant un terme, de ce fait, à leur appui le plus concret en l’espace de trois ans de guerre aux forces arabes.

A propos de Fitzpatrick Georges 1494 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*