Syrie : Poursuite de combats meurtriers dans la province d’Idleb

De violent combats meurtriers se poursuivaient hier mardi dans la province syrienne d’Idleb sans l’espoir d’une trêve après l’échec des discussions entre Ankara et Moscou.

Dans la foulée, les autorités turques ont annoncé qu’au moins 51 soldats syriens ont été tués ce mardi dans une contre-attaque menée dans le nord de la Syrie par des insurgés soutenus par Ankara. 

Les forces syriennes ont repris hier mardi matin pour la première fois depuis 2012, le contrôle intégral de l’autoroute M5 qui relie la capitale politique Damas, à la capitale économique du pays Alep, dans le nord-ouest de la Syrie. 

Dans le même temps, selon un responsable du gouvernement turc, les rebelles ont lancé une contre-offensive et pourraient reprendre prochainement des territoires autour de la ville de Saraqeb, au sud-est de la ville d’Idleb, qu’ils ont perdus ces derniers jours. De plus, selon le ministère turc de la Défense, un hélicoptère syrien a été abattu dans la ville de Nairab, que les forces syriennes ont évacuée. 

Les affrontements des forces pro-Damas avec la rébellion dans la province d’Idleb exacerbent les tensions entre Moscou et Ankara. Venue pour discuter de l’offensive syrienne dans la région d’Idleb, une délégation russe a quitté hier mardi Ankara sans être parvenue à arracher un accord pour mettre fin à ces combats, qui ont fait 13 morts en une semaine côté turc. 

La progression rapide des forces syriennes, épaulées par l’aviation russe et les milices pro-iraniennes, a provoqué l’exode de près de 700.000 personnes au cours des dix dernières semaines selon les agences humanitaires. 

Selon le porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies, il s’agirait du plus grand nombre de déplacés en une seule période depuis le début du conflit syrien il y a neuf ans.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*