Irak : Le Premier ministre nommé renonce à constituer un gouvernement

Mohammed Allawi qui a été nommé Premier ministre par le président Barham Saleh, a annoncé dimanche soir, qu’il renonçait à former un gouvernement, suite au rejet par le Parlement, de la liste qu’il proposé, quelques heures auparavant. 

Ainsi, le chef d’Etat irakien, dispose d’un délai de quinze jours pour désigner un nouveau Premier ministre.

Allawi a accusé les formations politiques de faire obstacle à son action, ce qui ne fait qu’aggraver la crise institutionnelle en Irak. Rappelons que son prédécesseur, Adel Abdel Mahdi, avait rendu le tablier fin novembre, dans un contexte de forte contestation populaire et de guerre d’influence entre formations politiques chiites favorables et opposées au régime iranien.

Suite à l’abandon de Mohammed Allawi, le président irakien devra désigner tout seul un candidat pour former le futur gouvernement : il n’est plus dans l’obligation de solliciter l’avis des principaux blocs parlementaires, comme c’était le cas, en vertu de la Constitution, lors de la nomination de Mohammed Allawi.

 A en croire certaines sources politiques, Barham Saleh va porter son choix sur le responsable du Renseignement, Moustafa al-Kazimi.

Quoi qu’il en soit, le chef du gouvernement démissionnaire a indiqué dimanche, qu’il quitterait officiellement son poste ce lundi 2 mars.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*