Le Pentagone accuse Moscou de fournir des armes en Libye

Le département américain de la Défense a accusé vendredi dernier Moscou de continuer à mettre à disposition d’insurgés libyens différents armements, dont des véhicules blindés, des mines des avions de chasse et des missiles antiaériens, à travers le groupe de mercenaires Wagner.

Le ministère américain de la Défense a rendu publiques des images satellite montrant, d’après lui, les armes fournies par le groupe Wagner, réputé pour sa proximité avec le chef d’Etat russe Vladimir Poutine, « sur les lignes de front » de la guerre au niveau de la ville libyenne de Syrte.

Selon la même source, sur ces photos apparaissent plus précisément à Syrte et sur la base aérienne d’Al-Khadim, située dans l’est du territoire libyen, des avions de transport russes à l’instar du IL-76s, des avions de chasse, des véhicules antiaériens SA-22 et un véhicule blindé à même de résister aux mines. 

De l’avis du directeur des opérations du commandement américain pour l’Afrique (AFRICOM), le général Bradford Gering, cela prouve que la Russie est en train de se faire plus présente dans ce pays maghrébin, en soutien à l’homme fort de l’est libyen, le maréchal dissident Khalifa Haftar. 

« Le type et le volume de l’équipement démontrent l’intention (de mettre ne place) des capacités durables en vue d’actions de combat, pas d’aide humanitaire, et indiquent que le ministère russe de la Défense soutient ces opérations », a-t-il affirmé par le biais d’un communiqué.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*