Arabie saoudite : le hajj débute à La Mecque avec plusieurs restrictions sanitaires

Le grand pèlerinage de La Mecque a commencé aujourd’hui (mercredi), avec quelques croyants triés sur le volet en raison de la crise liée au Covid-19. Ces fidèles devront se plier à moult restrictions sanitaires.

Le gouvernement saoudien a imposé aux pèlerins des restrictions afin d’atténuer de manière optimale le risque de propagation du coronavirus. Ainsi, seuls 1 000 à 10 000 croyants résidant en Arabie saoudite sont habilités à prendre part au hajj, d’après des autorités et la presse locale. A titre de comparaison, 2,5 millions de fidèles avaient honoré l’an dernier le même rendez-vous, qui fait partie des cinq piliers de la religion musulmane.

Les quelques milliers des croyants sélectionnés pour ce hajj historique ont dû effectuer des contrôles de santé et être placés en quarantaine une fois arrivés pendant le week-end dans la ville sainte musulmane de La Mecque. Selon certaines images relayées par la presse officielle, leurs bagages ont été désinfectés. Certains fidèles ont rapporté avoir reçu des bracelets électroniques permettant de suivre leurs mouvements.

La Kaaba, construction à la forme de cube située au centre de la Grande mosquée de La Mecque en direction de laquelle l’ensemble des musulmans dans le monde prient, a été nettoyée et désinfectée par des ouvriers. En raison de la pandémie de coronavirus, la Kaaba ne pourra pas être touchée par les fidèles au cours du Grand pèlerinage.

A en croire le ministère saoudien du Hajj, un kit comprenant des cailloux désinfectés a été remis à chaque pèlerin en vue du rituel de lapidation de Satan. Ces fidèles ont également reçu des masques, des solutions désinfectantes, un tapis de prière et un « ihram », habit blanc dépourvu de couture à mettre pour ces cérémonies, a ajouté la même source.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*