Législatives égyptiennes : Les islamistes reconnus par les Etats-Unis

Les islamistes, toutes formations confondues, ont survolé les élections législatives en Egypte qui ont pris fin mercredi dernier, crédités d’environ 65% des voix et remportant 70% des sièges dans les résultats provisoires. Et pour couronner ce triomphe, les Frères musulmans ont eu une rencontre sans précédent avec un responsable américain en la personne de William Burns, le numéro deux du département d’Etat américain.
Avec 36% des voix selon ces chiffres provisoires, les Frères musulmans deviennent la première force politique du pays, une force avec laquelle les Etats-Unis se disent prêts à discuter après avoir obtenu des garanties suffisantes sur le respect du traité de paix conclu en 1979 entre l’Egypte et Israël. William Burns a rencontré des dirigeants du Parti de la Liberté et de la Justice(PLJ) issu des Frères musulmans. Le communiqué publié par le PLJ à l’issu de la rencontre révèle que les Etats-Unis respectent le choix du peuple égyptien et se sont engagés à aider l’économie du pays à surmonter la crise. Le PLJ pour sa part espère une politique américaine positive quant aux aspirations des causes arabes et islamiques.
Par contre, William Burns n’a pas rencontré les responsables des partis fondamentalistes salafistes, la grande surprise du scrutin, qui auraient obtenu 25% des voix, et de qui les Frères musulmans ont tenu à se démarquer, se présentant comme les tenants d’une ligne modérée. Les élections en Egypte se poursuivront avec celle des sénateurs de la Chambre haute consultative à partir du 29 janvier et la présidentielle qui doit avoir lieu en fin juin au plus tard.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*