La démarche tunisienne

Pour sa première tournée régionale sept semaines après son investiture comme Chef de l’Etat tunisien, Moncef Marzouki s’est donné pour mission de redonner vie à l’UMA (Union du Maghreb Arabe), qui regroupe la Tunisie, l’Algérie, le Maroc, la Libye et la Mauritanie. Créé en 1989 pour renforcer la coopération économique et politique entre ses membres, cette institution est bloquée depuis de nombreuses années déjà par le problème du Sahara Occidental.
Le périple du président tunisien durera six jours. Selon le porte-parole de la présidence tunisienne Adnane Moncer et en plus de la relance de l’UMA, le président tunisien évoquera avec les autres dirigeants de la région la coopération économique ainsi que des questions sécuritaires. Sa tournée démarre ce mercredi 8 février 2012 par une visite au Maroc. Des sources officielles de la capitale marocaine ont confirmé que Moncef Marzouki y rencontrera sa majesté le Roi Mohammed VI ainsi qu’Abdelilah Benkirane, le chef de l’actuel gouvernement. Le président tunisien est ensuite attendu en Mauritanie puis en Algérie où il rencontrera son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika.
Le principal objectif poursuivi par Moncef Marzouki est de convaincre les autres dirigeants maghrébins de prendre part à un sommet qu’il propose d’organiser en Tunisie pour relancer l’UMA. Ce projet, selon le porte-parole de la présidence tunisienne, aurait déjà été évoqué avec Ahmed Ouyahia, le Premier ministre algérien, en marge du sommet de l’Union africaine à Addid Abeba, en Ethiopie, à la fin du mois dernier.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*