Suède : Le projet de l’usine d’armements en Arabie saoudite secoue la classe politique

Révélé le 6 mars dernier par la SR, la radio publique suédoise, le projet de création d’une usine d’armements en Arabie saoudite par des suédois a suscité une vive controverse dans le pays qui a conduit à la démission de Sten Tolgfors, le ministre de la Défense.

L’annonce de la démission a été faite hier jeudi 29 mars lors d’une conférence de presse conjointe du concerné avec le Premier ministre Fredrik Reinfeldt. Le projet de l’usine d’armements en Arabie avait été l’objet d’une extrême discrétion de la part des autorités scandinaves, l’Agence suédoise de recherche de défense (FOI), allant jusqu’à créer  une société écran pour masquer son implication et celle du gouvernement dans ce projet qui datait de 2007 et qui devait permettre la production de missiles antichars. Le désormais ex-ministre de la Défense suédois a déclaré que sa décision de démissionner avait surtout été motivée par des raisons familiales et que la controverse sur l’Arabie saoudite n’avait fait qu’accéléré les choses. Il a confirmé avoir eu connaissance des agissements de la FOI mais certifie qu’aucune loi suédoise n’a été enfreinte.

L’Arabie saoudite est un client habituel de la Suède en matière d’armements. L’agence de presse suédoise TT a d’ailleurs révélé que le Royaume arabe avait été en 2011 le deuxième client de la Suède avec des achats d’armes de plus de 2 milliards de dollars US. Mais selon, la SR, les éléments obtenus prouvent que le projet de la FOI dans la péninsule arabique allait au-delà de ses habilitations légales car il s’agit d’une aide à un régime dictatorial.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*