Chine/Russie : Les alliances et prémisses d’une guerre froide…économique cette fois

La Chine et la Russie viennent de faire un nouveau rapprochement mutuel. Déjà les deux pays partagent assez souvent des positions identiques au sein du conseil de sécurité et mènent conjointement plusieurs initiatives dans le cadre du groupe des BRICS. C’est encore dans cette optique qu’ils ont décidé d’intensifier leur partenariat sur le plan commercial.

En effet la diplomatie sino-russe a lancée la mise en place d’un fond souverain commun d’investissement s’élevant à 4 milliards de dollars. La moitié des fonds provient d’investisseurs institutionnels chinois tandis que l’autre moitié provient des fonds souverains chinois et russe à hauteur de 1 milliard de dollars chacun. Par ailleurs 27 accords engageant une somme de 15 milliards de dollars ont été signés entre divers sociétés russes et chinoises. En 2011 les échanges bilatéraux entre la Chine et la Russie s’élevaient à près de 50 milliards de dollars, faisant de la Chine le premier partenaire commercial de la Russie. Ce fond a pour mission de soutenir les projets transnationaux privés entre les deux pays. Les premiers investissements sont prévus pour cet été et toucheront les secteurs de la mécanique, de la logistique et du bois. Ce nouvel accord est désormais la preuve que la méfiance du kremlin envers l’empire du milieu est tombée. Celui-ci a toujours craint une forte poussée des entreprises chinoises en Russie sans que ce ne soit le cas pour les entreprises russes en chine.

Un point noir reste encore à éclaircir entre les deux puissances, l’exportation du gaz sibérien vers la chine sur lequel les deux pays n’ont pas encore trouvé de compromis depuis dix ans. Néanmoins l’intensification des relations entre ces deux géants laisse augurer une nouvelle forme de guerre froide. Celle-ci ne serait plus militaire ou politique, mais d’ordre économique.

A propos de Fitzpatrick 1345 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*