Pékin/Tokyo : Négociation directe du yuan et du yen

La Chine et le Japon vont désormais se passer du dollar dans leurs échanges monétaires. Cette nouvelle disposition, annoncée mardi, entrera en vigueur vendredi prochain.
Selon la presse japonaise, c’est la première fois que la Chine permet une négociation directe du yuan par une autre monnaie, en l’occurrence, le yen. Pour ce faire, la deuxième et la troisième puissance économique mondiale ont signé un accord bilatéral.
Pour le ministre japonais des finances, Jun Azumi, cette mesure aura une incidence positive, d’abord, sur les établissements financiers. Ce, en minimisant la probabilité des pertes. En outre, elle induira la baisse du coût des transactions et, de ce fait, stimulera le marché japonais. En gros, l’utilisation du yen comme du yuan sera facilitée. Ainsi, dès l’entrée en vigueur de la mesure, le taux de change des deux monnaies sera dorénavant affiché à la bourse de Shanghai et celle de Tokyo.
Malgré des relations politiques tumultueuses, la Chine et le Japon poursuivent leur rapprochement économique. Les deux Etats se sont lancés sur cette voie après avoir conclu un accord l’année dernière. Dans ce cadre, Pékin a, par exemple, permis pour la première fois à Tokyo d’acquérir des bons de trésor chinois en mars. Ce nouvel accord sino-japonais est certainement un coup dur pour le dollar américain, de tout temps considéré comme la monnaie de référence. D’autant plus que 60 % des échanges entre la Chine et le Japon se faisaient en billets verts.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*