Emirats Arabes Unis et le marché de l’armement

L’une des attractions la semaine prochaine à l’Eurosatory, le salon mondial de la Défense et de la Sécurité terrestres et aéroterrestres à Paris, sera le NIMR, un véhicule militaire multi-missions de fabrication émiratie. Les Emirats Arabes Unis espèrent avec ce produit faire de l’ombre à la France sur ses marchés traditionnels africains, notamment maghrébins, et moyen-orientaux.

Le NIMR, qui signifie tigre en arabe, est produit par la société émiratie NIMR Automotive, une joint-venture entre Bin Jabr Group et Tawazan Holding. Pouvant être manœuvré dans des environnements urbains, désertiques ou humides, il peut être utilisé à des fins très diverses. De la reconnaissance pour la surveillance des frontières à des fonctions antiémeutes. D’un poids de 9 à 13 tonnes, il peut atteindre des vitesses de pointe d’environ 135 km par heure. Il peut être équipé de matériel électronique comme des caméras tactiques 360° et de systèmes de communication mais également d’une grande variété de systèmes d’armes ou de stations d’armes télécommandées.

Le vent semble favorable à la société émiratie. A ce jour, plus de 500 unités ont été livrées. 200 ont fait l’objet d’un contrat signé en mars de cette année par le ministère émirien de l’Intérieur. Parmi les nouveaux propriétaires de cet engin figurent la Libye, la Jordanie et le Liban.  Les Emirats Arabes Unis devraient exploiter au maximum leur situation géographique, qui leur ouvre les portes de l’Asie, de l’Afrique, de l’Europe et des autres pays du Moyen-Orient, pour commercialiser leur véhicule blindé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*