Inde : Sauver la roupie par des capitaux étrangers

La Banque Centrale Indienne (RBI) a pris lundi une batterie de mesures visant à soutenir la roupie face au dollar américain. Parmi ces initiatives figure la hausse du plafond des investissements étrangers autorisés dans les obligations d’Etat.

Désormais, la part des investissements étrangers dans les obligations d’Etat pourra atteindre 20 milliards de dollars américains. Après avoir obtenu l’aval du gouvernement, la RBI a accru ce plafond de 5 milliards de dollars américains. Ce n’est pas la seule mesure prise par la RBI : à présent, les obligations souveraines sont accessibles aux banques centrales étrangères, aux fonds de dotation en capital, aux fonds de gestion de fortune et aux fonds de pension. Cette décision a été également annoncée lundi par la banque. L’ensemble des concessions faites par la RBI n’ont qu’un seul et même objectif : attirer des capitaux étrangers pour soutenir la roupie. Celle-ci ne fait que perdre sa valeur devant le billet vert. En fin de semaine dernière, la monnaie indienne avait même dépassé la barre des 57 roupies pour un dollar américain. Ce qui correspond à une perte de valeur de 7 % depuis le 1er janvier 2012. Hier, elle s’échangeait à 56,8 roupies pour un dollar américain. L’annonce de la roupie n’a curieusement pas eu tant d’incidence sur le cours de la roupie.

La majorité des observateurs estiment que ces mesures n’auront qu’un impact restreint et temporaire sur la roupie. Pour faire remonter la monnaie, New Delhi devra faire tout son possible pour réduire le déficit de ses comptes. Ainsi, des mesures supplémentaires sont attendues.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*