USA : la Cour suprême valide la loi sur l’assurance maladie

C’est une décision de justice au goût de victoire pour Barack Obama. La Cour suprême de justice a mis un terme à trois de débats passionnés en validant la loi sur l’assurance maladie, l’une des réformes phare du programme du président américain.

Et le moins qu’on puisse dire c’est que la Cour suprême était divisée sur le sujet. Il aura fallu le vote décisif du président de la Cour, le conservateur John Roberts, pour départager les neuf membres que compte la plus haute juridiction suprême du pays. Et le clivage au sein de la Cour suprême représente on ne peut mieux la division que cette loi a suscité au sein du pays. Plus de la moitié des Etats américains, tous gouvernés par des Républicains, avaient demandé à la Cour suprême  d’invalider l’ensemble de la réforme. Chose qui n’arrivera pas. Au contraire, même l’article de la réforme qui oblige tout américain à se doter d’une assurance maladie avant 2014 sous peine de sanctions financières, la pièce maîtresse mais également la plus contestée, a été approuvée dans son principe. Le président de la Cour suprême l’a assimilée à impôt, la rendant ainsi constitutionnelle.

La décision de la Cour suprême a été saluée par le président démocrate qui espère ainsi  assurer à 32 millions d’américains, qui en sont actuellement dépourvus, une couverture maladie. Son adversaire républicain à l’élection présidentielle de novembre prochain a déjà annoncé son intention d’abroger cette loi au cas où il serait élu.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*