Démonstrations de force entre l’Iran et les Etats-Unis

Exercices militaires de grande envergure pour l’Iran et renforcement des troupes dans le Golfe pour les Etats-Unis. Les deux pays se livrent à un jeu dangereux qui fait craindre un embrasement de la région alors que les négociations sur le programme nucléaire iranien semblent faire du sur-place.

L’Iran a entamé hier des manœuvres militaires baptisées « Grand prophète 7 ». Hier, il s’agissait de la simulation de l’attaque d’une base militaire ennemie. Plusieurs dizaines de missiles balistiques ont été tirés. L’exercice a été une totale réussite selon Téhéran. Ces manœuvres doivent prendre fin aujourd’hui avec des attaques de drones-bombardiers. Ces exercices sont un message clair à l’intention des Etats-Unis et d’Israël qui n’ont jamais écarté, et y ont même souvent fait allusion, une attaque militaire pour mettre un terme au programme nucléaire iranien. Et la force de frappe iranienne n’est effectivement pas à négliger. Son programme de missiles géré par les gardiens de la révolution comporte des Sahab-3. Ces missiles ont une portée de 2 000 kilomètres qui donne à la République islamique la possibilité d’atteindre Israël ainsi que les bases américaines dans le Golfe et au Moyen-Orient, et même la base française d’Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis.

De manière plus discrète, les Etats-Unis ont dans le même temps renforcé leur présence militaire dans le Golfe. Leur marine comporte actuellement huit dragueurs de mines et des avions furtifs et bombardiers F-15 ont été déployées dans les bases régionales. En plus de rassurer Israël, les américains se préparent éventuellement à empêcher l’Iran de fermer le détroit d’Ormuz par lequel passent 35% du pétrole brut mondial transporté par voie maritime. 120 députés iraniens ont signé un projet de loi pour interdire le passage du détroit aux pétroliers se rendant vers les pays européens.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*