Irak: Une vague de terrorisme secoue le pays

La journée d’hier a particulièrement été meurtrière en Irak. Selon le dernier bilan, 107 personnes ont trouvé la mort et 214 autres blessées dans 27 attaques, à la voiture piégée ou à la bombe, et fusillades dans 18 villes du pays, dont la capitale Bagdad.
Il s’agirait selon les autorités du pays de la journée la plus meurtrière dans le pays depuis les violences du 10 mai 2010 qui avaient fait 110 morts. Les cibles de ces attaques ont été très diverses. Les chiites tout d’abord. Selon des sources médiales, deux explosions de voitures piégées ont provoqué la mort de 12 d’entre eux dans leur bastion de Sadr City et de 3 autres dans le quartier de Husseiniyah. Les militaires également ont été visés. Le ministère de l’Intérieur et un lieutenant de l’armée ont confirmé la mort de 15 soldats dans l’attaque d’une base militaire près de la ville de Doulouiya , à 90 kilomètres au nord de Bagdad, par des hommes armés. Mais l’attaque la plus meurtrière a incontestablement eu lieu dans la ville de Taji, une ville sunnite à 25 kilomètres au nord de la capitale. Des sources médicales y ont confirmé 42 morts et 40 blessés.
Bien que cette série d’attentats n’ait pas été revendiquée, l’ombre d’Al-Qaïda plane dessus. Ces attaques surviennent en effet le lendemain de l’annonce du réseau extrémiste d’une intensification de son combat dans le pays, notamment dans les zones qu’elle avait quitté avant le départ des soldats américains en décembre dernier.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*