Koweït / USA: Acquisition d’un système de défense antimissile

Pour éventuellement faire face à une attaque iranienne alors que la tension ne cesse de monter dans la région, le département de la Défense des États-Unis a annoncé hier son intention de conclure avec le Koweït un contrat pour un système de défense antimissiles.
Cette annonce confirme les propos qu’avait tenu la secrétaire d’État américaine Hilary Clinton lors d’un forum en avril dernier avec les six monarchies du CCG (Conseil de Coopération du Golfe) sur une coopération multilatérale en matière de défense. Il avait alors été notamment question d’un bouclier de missiles de défense contre l’Iran. Le contrat que le Pentagone a l’intention de passer avec le Koweït représente un montant de 4.2 milliards de dollars US. Il devrait permettre au Koweït de se doter de 60 missiles antimissiles Patriot de nouvelle génération PAC-3, de 20 lanceurs, de quatre radars et stations de contrôle et des pièces de rechange. Le contrat porte également sur une formation pour l’utilisation de ce matériel. Le projet de vente a été notifié au Congrès dès le 20 juillet par le DSCA (Agence de Coopération de Défense et de Sécurité), département du Pentagone chargé de la vente d’armes américaines à l’étranger. Le Congrès dispose de 30 jours pour s’y opposer sinon le contrat sera conclu.
L’annonce du Pentagone survient alors que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad affirme que son pays, malgré les sanctions et les pressions internationales, est parvenu à augmenter de 10% le nombre de ses centrifugeuses pour enrichir l’uranium. Ils seraient actuellement au nombre de 11 000 dans les sites d’enrichissement de Natanz et Fordo.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*