Syrie: Kofi Annan abandonne sa médiation

L’ancien secrétaire général des Nations-Unies Kofi Annan a présenté hier jeudi lors d’une conférence de presse à Genève sa démission du poste de médiateur pour la Syrie que lui avaient confié l’ONU et la Ligue Arabe.
La démission de Kofi Annan avait été annoncée quelques minutes auparavant par un communiqué de l’actuel secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon. Kofi Annan a reconnu son échec dans ses tentatives de médiation, principalement dans l’application de son plan de paix en six points censé mettre un terme au conflit. Il n’a jamais pu être mis en route, malgré une ratification de Bachar al-Assad. Mais Kofi Annan ne s’attribue pas l’entière responsabilité de l’échec de sa médiation. Il a déploré le manque d’unanimité du Conseil de sécurité de l’ONU qui, en tenant compte de l’enjeu des évènements en Syrie, n’a pas été selon lui à la hauteur de ses responsabilités, ne lui fournissant pas le soutien nécessaire pour mener à bien sa mission. Le Conseil de sécurité aurait particulièrement manqué le coche de la réunion de Genève du 30 juin dernier. Les États membres du groupe d’action sur la Syrie s’étaient en effet à cette occasion mis d’accord sur les principes d’un processus de transition politique dirigé par les Syriens. Mais le Conseil de sécurité ne s’était pas immédiatement rallié à ses conclusions.
L’ONU et la Ligue Arabe seraient déjà en train de réfléchir au successeur de Kofi Annan pour la médiation en Syrie. Son adjoint Nasser al-Qidwa fait office de favori.

A propos de Fitzpatrick 1332 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*