USA/Amérique latine : approches innovantes sur la défense conjointe

Le porte-parole du Pentagone, George Little, a annoncé hier dimanche l’intention du ministère de la Défense américain de revoir les accords de coopération de défense qui lient les États-Unis avec plusieurs pays d’Amérique latine.

L’annonce survient suite à un entretien entre le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta et son homologue uruguayen Eleuterio Huidobro dans la cité balnéaire de Punta del Este en Uruguay. Les accords qui doivent être revus devraient prendre un caractère plus moderne et rééquilibrer le rapport de force.  En effet, les États-Unis ont brillé par le passé par leurs ingérences actives dans les affaires internes de plusieurs pays de la région. Il s’agit donc d’institutionnaliser les partenariats et les approches innovantes. Ces nouveaux accords s’inscriront également dans la stratégie américaine qui vise à renforcer les capacités des forces militaires sur le continent et leur interopérabilité afin qu’ils aient les moyens de contribuer à la sécurité régionale et mondiale. Les accords de défense entre les États-Unis et les pays d’Amérique latine soufflent cette année pour la plupart leur 60ème bougie. Conclus du temps de la guerre froide, ils ne sont plus adaptés ni au contexte, ni aux défis auxquels ces pays doivent faire face actuellement. Les États-Unis sont actuellement liés militairement avec l’Uruguay, le Pérou, l’Argentine, la Colombie ou encore le Brésil.

La cité balnéaire de Punta del Este accueille à partir d’aujourd’hui la Xe conférence des ministres des la Défense des Amériques. Le secrétaire d’État américain à la Défense a multiplié les contacts. Outre son homologue uruguayen, il s’est également entretenu avec ses homologues, le canadien Peter McKay et salvadorien Jose Benitez. Il avait rencontré samedi, mais à Lima cette fois-ci, son homologue péruvien Pedro Cateriano. Ils ont également annoncé des négociations pour revoir leurs accords de défense.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*