Palestine : la démarche auprès de l’ONU est elle désormais compromise ?

En lançant l’opération militaire « Pilier de Défense », l’Etat hébreu a coupé l’herbe sous le pied au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas dans sa démarche à l’ONU. Celui-ci devrait selon toute vraisemblance reporter sa demande d’un statut d’Etat non-membre aux Nations unies, devant initialement être étudiée le 29 novembre prochain, en raison du manque de médiatisation qui entoure désormais le projet.

Ce nouveau conflit entre Israël et Gaza enfonce un peu plus politiquement le Fatah. Sa persistance à vouloir négocier avec Israël se solde par un échec et la planche de salut que représentait la démarche auprès de l’ONU est désormais compromise. La perte de vitesse du Fatah avait déjà éclaté aux yeux du monde avec la visite le 23 octobre dernier de l’émir du Qatar à Gaza qui s’était soldée par une aide de plus de 380 millions de dollars US pour la reconstruction de l’enclave palestinienne. Même au niveau interne la situation n’est pas meilleure. Les élections législatives qui devaient marquer la réconciliation voulue en avril 2011 par le Fatah et le Hamas ont été une déception sur plusieurs points pour Mahmoud Abbas. Tout d’abord, elles ont été boycottées par le Hamas, ce qui a fortement écorné leur légitimité. Ensuite, elles ont fait éclater au grand jour les dissensions au sein du Fatah qui s’est vu prendre les grandes villes palestiniennes de Ramallah, Naplouse et Jénine par des candidats indépendants.

C’est l’existence même de l’Autorité palestinienne qui est désormais en cause. Son président Mahmoud Abbas n’a plus de mandat depuis 2009 et n’est maintenu au pouvoir que pour éviter une crise politique et institutionnelle jusqu’à la prochaine élection présidentielle. L’option d’une solution à deux états proposée lors des accords d’Oslo et ardemment défendue par l’Autorité palestinienne ressemble de plus en plus à un mirage qui peine à convaincre les palestiniens eux-mêmes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*