Irak – Jordanie : projet de construction d’un oléoduc

Irak – Jordanie projet de construction d’un oléoducA l’occasion d’une visite du Premier ministre irakien dans la capitale jordanienne Amman (Jordanie), les deux pays se sont engagés dans la construction d’un oléoduc. Cet ouvrage facilitera l’exportation du pétrole d’Irak vers la Jordanie.

Il s’agit d’un vieux projet : souvent, l’Irak et la Jordanie ont nourri l’ambition d’être reliées par un oléoduc. Mais, cela ne s’est pas encore concrétisé. Pour preuve, il y a près de 2 ans, les deux parties arrivaient à un accord de principe en vue d’installer un ouvrage du même type entre Hadithah (Irak) et la raffinerie jordanienne de Zarqa à Amman. Une visée qui est restée lettre morte. Quant à ce dernier accord, il porte sur la construction d’un oléoduc qui va traverser tout le territoire jordanien pour atteindre le port d’Aqaba (sud). Ce canal aura pour but de faciliter l’exportation du pétrole irakien. Jusque-là, cette activité se faisait par le biais des camions-citernes. Ce ne sera donc plus le cas. D’après certains médias locaux, cet oléoduc ne transportera pas moins d’un million de barils au quotidien. De quoi combler partiellement les besoins de la Jordanie en pétrole brut. Ce pays est très dépendant en matière d’énergie : il importe 95 % de sa consommation. D’ordinaire, l’Irak fournissait à la Jordanie 10 000 barils de pétrole par jour. Ce, à un prix inférieur aux cours du marché. Mais, depuis peu, Amman a souhaité recevoir 15 000 barils au quotidien de son partenaire.

De toute façon, l’Irak en a largement les capacités : le sous-sol de ce pays recèle de 143,1 milliards de barils de pétrole. En plus, ses réserves en gaz sont de l’ordre de 3 200 milliards de mètres cubes. Ainsi, ces deux sources d’énergie constituent les principales sources de revenus du gouvernement irakien.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*