France : Enquête judiciaire sur les « séquestrés du Qatar »

Zahir-BelounisLa radio française a rapporté jeudi, l’ouverture d’une information judiciaire en France contre deux personnalités qataries pour escroquerie, abus de confiance, extorsion de fonds et conditions de travail contraires à la dignité humaine.
L’affaire dénommée « séquestrés du Qatar », se rapporte à des Français retenus contre leur gré suite à un conflit avec leurs employeurs ou leurs associés qataris. L’enquête a été confiée à un juge d’instruction du tribunal de Paris. Deux plaintes avaient été déposées par le joueur de football franco-algérien Zahir Belounis et l’homme d’affaires franco-jordanien Nasser Al Awartany. Les deux hommes accusent l’actuel ministre de la Défense qatari Hamad Bin Ali Al Attiyah et un cousin de l’Emir, Jassim Thani Jassim Al Thani, d’être à l’origine de leur séquestration dans l’émirat. Les deux hommes ont obtenu un visa de sortie  pour revenir en France en décembre dernier mais exigent que justice leur soit rendue.
L’entraîneur de football Stéphane Morello, qui a également obtenu un visa pour quitter le Qatar, devrait revenir en France prochainement, et doit déposer la semaine prochaine, une autre plainte contre l’Emir du Qatar lui-même, pour escroquerie et extorsion de fonds en tant que président du Comité olympique émirati, au moment des faits qui lui sont reprochés.
Jean-Pierre Marongiu, un entrepreneur détenu au Qatar à la suite de déboires judiciaires, est le seul Français à être toujours bloqué dans l’Emirat pour une durée indéterminée. Sa femme assure qu’il a été arrêté après que ses associés qataris  lui ont proposé d’acquérir gratuitement ses parts dans un projet commun.
Cette procédure judiciaire ne devrait pas manquer d’avoir des répercussions sur les relations diplomatiques entre les deux pays, vu que le Qatar a massivement investi dans différentes  structures de l’Hexagone.

A propos de Fitzpatrick 1363 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*