Syrie : L’EI s’empare d’une base aérienne

L’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme) a rapporté plus de 500 morts dans les combats la semaine dernière qui ont abouti à la prise dimanche par l’Etat Islamique à l’armée syrienne de la base aérienne de Tabka dans le nord-est de la Syrie.

rakkaCe bilan est l’un des plus lourds des affrontements entre les deux camps depuis le début de la guerre civile en Syrie en 2011. Les combats pour le contrôle de cette base, qui constituait le dernier bastion de l’armée de Bachar al-Assad dans la région contrôlée par l’Etat Islamique, ont débuté mardi dernier. L’envoi vendredi de renforts par Damas n’a pas suffi à renverser le cours de la bataille.

Selon l’OSDH, les combats se sont poursuivis dimanche jusque dans l’enceinte de la base et l’aviation de Damas aurait procédé à des bombardements de zones situées autour de ce site. Des témoins ont rapporté l’exhibition par des combattants de l’Etat Islamique des têtes coupées des soldats de l’armée syrienne sur la principale place de la ville. Selon les médias officiels syriens, l’armée syrienne serait en train de se regrouper et aucun bilan chiffré des combats n’est disponible. Selon l’OSDH par contre, au moins 346 combattants du mouvement djihadiste et plus de 170 membres des forces gouvernementales ont été tués. Et environ 150 soldats syriens qui battaient en retraite près de la base auraient été capturés.

Depuis plusieurs mois, l’Etat Islamique gagne du terrain en Syrie. Le mouvement djihadiste contrôle une part importante de l’ouest et du nord du pays ainsi que de larges zones de territoire en Irak. Le renforcement de son arsenal d’armes après sa percée en Irak a permis à l’Etat Islamique prendre ces dernières semaines trois bases militaires dans la région de Rakka.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*