Ambitions de la Qatar National Bank en Afrique

La QNB (Qatar National Bank) a annoncé la semaine dernière son entrée dans le capital d’Ecobank Transnational Incorporated. Cette opération s’inscrit dans la stratégie du groupe qatari pour devenir le premier groupe bancaire de la zone Afrique et Moyen-Orient en 2017.

Qatar-Bank
Selon le communiqué d’Ecobank, la QNB a racheté sur la Bourse du Nigéria, la Nigerian Stock Exchange, « des actions ordinaires et des actions privilégiées convertibles détenues par la société AMCON (Asset Management Company of Nigeria) qui avait une participation minoritaire de 12.5% dans son capital ». Les analystes estiment le montant de la transaction, qui n’a pas officiellement été divulguée, à plus de 200 millions de dollars. QNB devient ainsi le deuxième actionnaire du groupe bancaire panafricain, derrière le fonds de pension sud-africain Public Investment Corporation et devant IFC, la filiale de la Banque Mondiale dédiée au secteur privé. Ce nouveau partenariat ouvre aux deux parties, qui ont engagé des discussions en vue d’un partenariat stratégique, une multitude de possibilités qui devraient profiter à leur clientèle respective.

Détenu à 50% par le fonds souverain du Qatar, QNB n’a pas fait mystère de son ambition de supplanter le groupe sud-africain Standard Bank au premier rang des banques de la zone Afrique et Moyen-Orient d’ici à 2017. Son entrée dans Ecobank, qui est présent dans 36 pays africains et dont le produit net bancaire au 30 juin dernier était en hausse de 14% à 1.073 milliard de dollars, tout comme l’acquisition en mai 2013 de la filiale égyptienne de Société Générale pour 2 milliards de dollars doivent faciliter l’atteinte de cet objectif. Ecobank, de son côté, espère gagner un meilleur accès aux régions Afrique du Nord et pays du Golfe.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*