Iran : L’ayatollah Ali Khamenei subit une opération

Le Guide suprême de la République islamique d’Iran l’ayatollah Ali Khamenei a subi lundi une opération de la prostate. Cette information, la première à être officiellement communiquée sur la santé du numéro un iranien qui dirige le pays depuis un quart de siècle, a été l’objet de multiples rumeurs.

Ali-Khamenei
Selon l’agence officielle iranienne IMA, l’opération, qui a duré une demi-heure, a été réalisée avec succès et l’état de santé de l’ayatollah, âgé de 75 ans, serait bon. Pour rassurer la population, les médias iraniens ont notamment diffusé des photos le montrant après l’opération dont une avec le président Hassan Rohani. Le docteur Alireza Marandi qui dirige l’équipe médicale a précisé que le dirigeant de la République islamique devrait rester entre trois et cinq jours à l’hôpital, mais par la suite devra baisser pendant plusieurs semaines son rythme de travail.

Le fait que la plus grande discrétion entoure habituellement l’état de santé de l’ayatollah a contribué à ce que l’annonce de cette intervention chirurgicale soit à l’origine de plusieurs rumeurs. Elle a notamment renforcé celle, largement alimentée ces dernières années par les médias étrangers, sur un possible cancer de la prostate de l’ayatollah.

Ali Khamenei est le principal dirigeant du pays depuis la mort de l’imam Rouholah Khomeiny en 1989 et est chargé par la Constitution de définir et superviser les grandes orientations stratégiques du pays, notamment sur le dossier nucléaire. Ses pouvoirs dans le domaine militaire sont particulièrement importants puisqu’il peut déclarer la paix ou la guerre, décréter la mobilisation générale et contrôler les forces armées. Il ne peut être démis que par l’Assemblée des experts, composée de 86 religieux élus au suffrage universel pour huit ans, instance qui supervise son action.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*