Irak : Premières frappes aériennes britanniques contre Daesh

L’armée britannique a effectué mardi ses premières frappes aériennes contre l’Etat Islamique (Daesh) en Irak. Celles-ci ont abouti à la destruction de deux cibles au sol pendant que les rebelles menaient une attaque contre les forces kurdes au niveau de la frontière entre l’Irak et la Syrie.

gb-frappes-daech
Les frappes aériennes britanniques ont été perpétrées à l’aide de deux chasseurs de type Tornado. Ces appareils ont été utilisés alors qu’ils effectuaient une mission de reconnaissance au nord-ouest de l’Irak. Selon les indications du ministre britannique de la Défense, Michael Fallon, ces avions sont intervenus en vue d’aider les forces kurdes alors qui venaient de subir une attaque des djihadistes. Les chasseurs britanniques ont atteint et détruit un poste d’artillerie et un camion muni d’une mitrailleuse lourde de proximité. Selon certaines sources kurdes, les frappes aériennes britanniques ont permis aux éléments peshmergas d’atteindre un important point de passage situé à Rabia non loin de la frontière avec la Syrie.

Une fois cette opération terminée en fin de journée, les deux avions britanniques ont directement regagné leur base située à Chypre. D’après le ministère britannique des Forces armées, ce n’est que la septième fois que les appareils de type Tornado sortent depuis le début de l’implication de la Grande-Bretagne dans la coalition contre l’EI. Le même ministère a également tenu à préciser qu’il s’agit des premières frappes britanniques contre les extrémistes sunnites et que la campagne militaire contre ces rebelles devrait s’étendre.

A noter que les frappes aériennes britanniques interviennent après celles perpétrées par la coalition des Etats-Unis, de la France et de certains pays arabes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*