Iran : Augmentation inquiétante du nombre d’exécutions

Le rapporteur des Nations unies pour l’Iran Ahmed Shaheed a présenté mardi à l’Assemblée générale un rapport inquiétant sur les exécutions dans le pays, dont le nombre ne cesse de prendre de l’ampleur.

pendaisons-iran2Selon le décompte de l’ONU, l’Iran détient le record du taux d’exécutions par rapport au nombre d’habitants. Samedi dernier encore, une jeune femme a été pendue pour meurtre. Reyhaneh Jabbari, décoratrice d’intérieur âgée de 26 ans, se défendait d’avoir poignardé Morteza Abdolali Sarbandi,un chirurgien et ancien employé du ministère des Renseignements, qui tentait de l’agresser sexuellement. Sa défense, lors d’un procès qu’Amnesty International a jugé partial, n’a pas convaincu.

Le nombre de crimes punis de la peine capitale est saisissant, une personne ayant été exécutée pour avoir fait un don à une organisation étrangère. La liberté de la presse est également entravée dans le pays avec 35 journalistes actuellement emprisonnés. Près de 300 personnes sont également en prison en raison de leurs pratiques religieuses. Les conditions de détentions sont également mises en cause. Au moins six personnes parmi celles arrêtées entre les 12 et 17 octobre dans les rues de Bandar Abbas dans le sud du pays sont mortes en raison des conditions de détentions et des pressions inhumaines de la part de leurs bourreaux.

La République islamique a enregistré 852 exécutions ces quinze derniers mois.Ahmed Shaheed y voit le signe d’une détérioration de la situation des droits de l’homme d’autant plus paradoxale qu’elle correspond à l’arrivée au pouvoir du président réformiste modéré Hassan Rohani. Certes, celui-ci a beaucoup promis pour inverser cette tendance mais il manque de soutien au Parlement pour pouvoir faire avancer son programme politique. L’Assemblée générale de l’ONU doit voter en novembre un projet de résolution proposé par le Canada pour condamner les violations des droits de l’homme en Iran.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*