Irak : Rapport de l’ONU sur la protection des enfants

enfants-irakSelon les Nations Unies, des « groupes armés » en général et le groupe Etat Islamique (EI) en particulier recrutent « un grand nombre d’enfants » en Irak pour les incorporer dans les rangs des combattants, en faire des kamikazes ou des boucliers humains. Toujours d’après la même source, certains de ces enfants subissent des violences sexuelles et diverses autres tortures.

De l’avis de Renate Winter, qui fait partie des 18 experts indépendants membres du Comité des droits de l’enfant de l’ONU (CRC), c’est « un énorme problème », a-t-elle estimé mardi à Genève devant la presse. Le CRC a pour mission de s’assurer que les Etats appliquent les traités internationaux portant sur les droits des mineurs. Le rapport de ce comité est on ne peut plus clair : « des enfants (sont) utilisés comme kamikazes, y compris des enfants handicapés ou ceux qui ont été vendus à des groupes armés par leurs familles », mentionne-t-il. Ajoutant que « certains mineurs servent de boucliers humains dans le but d’assurer la protection des installations du groupe EI contre les raids aériens tandis que d’autres sont contraints de travailler à des postes de contrôle ou dans des unités de fabrication d’explosifs pour les djihadistes ».

Face à ce sombre tableau, le CRC a appelé les autorités irakiennes à agir. Aussi lui propose-t-il de criminaliser clairement le recrutement d’une personne âgée de moins de 18 ans dans des conflits armés. Le comité onusien a évoqué plusieurs cas d’enfants victimes de sévices sexuels, de tortures et d’assassinats dont le groupe de Daech est responsable.

A la décharge du gouvernement irakien, qui est normalement le premier chargé de la protection des citoyens y compris les enfants, Mme Winter a reconnu les difficultés actuelles à poursuivre en justice les responsables de ces actes qui font partie de « groupes armés non étatiques ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*