France-Maroc : un rapprochement qui dérange

hollande-reception-med6Dans l’affaire Swissleaks, le journal Le Monde a consacré un long article au compte bancaire du roi Mohammed VI du Maroc, ce qui a été vu par de nombreux observateurs comme une tentative de saboter la rencontre ce lundi à Paris, entre le président François Hollande et le souverain marocain.

La rencontre franco-marocaine au sommet est d’autant plus importante pour les deux pays qu’elle met fin à une brouille diplomatique d’une année entre Paris et Rabat. De fait, le réchauffement bilatéral du début février s’est traduit par la reprise de la coopération judiciaire et la relance de la collaboration dans le domaine sécuritaire. Deux aspects essentiels qui avaient fait défaut aux relations bilatérales tout au long de l’année 2014, et dont la suspension avait impacté négativement les intenses relations traditionnelles existant entre le Maroc et la France.

Pourtant, il est apparu vite évident que ce regain de confiance entre Paris et Rabat n’arrange pas les affaires de certains milieux, en France comme en Algérie qui est en conflit avec le Maroc à cause de la question du Sahara occidental et du soutien d’Alger au front Polisario. C’est dans ce contexte que l’insertion, à ce moment précis dans le quotidien Le Monde, d’un article censé être compromettant pour le roi du Maroc, prend tout son sens. La coïncidence saute aux yeux. L’intention est évidemment d’entraver, sinon d’avorter le rapprochement bilatéral, et ce le jour même où le souverain chérifien rencontre le chef d’Etat français à Paris.

Le Monde se base sur une investigation de Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Les deux journalistes ont cru épingler le roi du Maroc pour des comptes bancaires soi-disant secrets, détenus dans la filiale Suisse de la Banque HSBC. L’argument a toutefois été rapidement descendu par des sources autorisées qui ont affirmé que « toute ouverture de compte bancaire à l’étranger s’est faite dans le strict respect de la réglementation en vigueur au Maroc.»

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*