Pékin : Construction d’îles artificielles en mer de Chine

toute-une-ile-construite-partir-de-rienDes images satellites révèlent que la Chine serait en train de créer une île artificielle en mer de Chine. L’objectif serait pour le pays d’assoir son influence dans cette zone stratégique très disputée.

Ces images ont été analysées par des experts anglo-saxons de l’IHS. Selon elles, cela fait plusieurs mois que des navires chinois draguent les fonds environnants et agglomèrent des milliers de tonnes de terre sur un récif corallien pour le transformer en une piste d’atterrissage de 3 000 mètres de long sur 300 mètres au plus de large.

Il s’agit pour les autorités chinoises de relever de l’île de Fiery Cross, (Yongshu en chinois), dont la majeure partie se trouvait jusqu’alors sous l’eau. Seuls quelques rochers et une surface de béton artificielle qui permettaient à la Chine d’y abriter une petite garnison de soldats. Les dragues chinoises seraient également en train de permettre la création d’un port à l’est de l’île suffisamment grand pour « accueillir les pétroliers ou de grands navires de guerre », selon les experts de l’IHS.

L’île de Yongshu est située dans l’archipel des Spratleys. Les récifs qui composent ce territoire situé en plein milieu de la mer de Chine couvrent une superficie totale de 5 kilomètres-carrés répartis sur une zone de 410 000 kilomètres-carrés. Cette zone, inconnue du grand public, est le point de passage entre l’Océan indien et l’Océan pacifique et permet la communication entre l’Europe et l’Asie orientale. Près d’un tiers du trafic maritime commercial du monde y passe dont 90% de la Chine qui était la seule puissance régionale à ne pas y avoir de piste d’atterrissage. Selon le ministère français de la Défense, « les importantes réserves de gaz dont regorge la zone pourraient représenter13% des réserves mondiales ». 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*