Tunisie : Déploiement d’un large dispositif sécuritaire

police_tunisienneLa menace terroriste se fait de plus en plus pressante le long des frontières tuniso-libyenne à telle enseigne que les forces tunisiennes s’y sont déployées pour assurer leur sécurité.

A l’origine de ce dispositif, une vidéo postée par le Daech comme preuve de l’exécution sauvage de vingt-et-une personnes coptes de nationalité égyptienne, au large des frontières entre la Libye et la Tunisie.

Comme mesure préventive, selon le porte-parole du ministère de la Défense,  « les unités militaires sont renforcées par celles de la garde nationale et de la douane afin de  sécuriser les frontières et empêcher toute tentative d’infiltration de terroristes, de trafic d’armes ou de contrebande de marchandises subventionnées ».

Dans le même cadre de défense plus offensive, l’Egypte a mené, lundi à l’aube, une attaque aérienne ciblée contre des positions du groupe Daech  qui a proclamé le 29 juin 2014 l’instauration d’un califat sur les territoires irakiens et syriens qu’elle contrôle. L’essor de cette organisation est notamment lié aux déstabilisations géopolitiques dues aux guerres irakienne et syrienne. Il est considéré comme le mouvement djihadiste le plus violent au monde avec Haram.

Il est également accusé par l’ONU, la Ligue arabe, les États-Unis et l’Union européenne d’être une organisation terroriste responsable de crimes de guerre, de nettoyage ethnique et de crimes contre l’humanité.Depuis août 2014, une coalition internationale de 22 pays intervient militairement contre cette organisation.

Face à cette menace djihadiste, le ministère tunisien des Affaires étrangères  a appelé les ressortissants tunisiens résidant en Libye « à faire preuve de prudence dans leurs déplacements et à se tenir éloignés des zones de combat ou le cas échéant à rentrer en Tunisie ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*