L’Iran reprend ses affaires avec l’Italie

Le premier jour hier lundi de la visite en Italie, du président iranien, Hassan Rohani a été marqué par la signature d’une série d’importants contrats avec des entreprises italiennes tenant à profiter de la levée des sanctions internationales qui étaient imposées à l’Iran.

De nombreux accords économiques ont été signés lundi soir dans le cadre prestigieux du Capitole en présence du président iranien et du chef du gouvernement italien, Matteo Renzi. Une source proche du milieu des affaires a révélé que le montant total de ces contrats serait de l’ordre de 15 à 17 milliards d’euros.

Parmi les entreprises italiennes qui ont réussi à décrocher des marchés en Iran figurent la société d’exploration et d’ingénierie pétrolière Saipem, le groupe Danieli, spécialiste de la construction d’usines sidérurgiques, la société de construction navale Fincantieri ou encore la compagnie publique des chemins de fer. Le chef du gouvernement italien a souligné que ces nouveaux contrats n’étaient qu’un début, mettant en avant les perspectives d’échanges culturels et universitaires entre l’Iran et l’Italie. La compagnie aérienne Alitalia a annoncé toujours hier que ses vols entre Rome et Téhéran deviendraient quotidiens à partir de fin mars. Hassan Rohani doit également être reçu ce mardi par le pape François, le Vatican se félicitant du ton plus modéré de la République islamique depuis son élection.

L’Italie, qui était avant les sanctions le premier partenaire économique et commercial de l’Iran avec des échanges de 7 milliards d’euros par an, tombés depuis à 1.6 milliard, entend bien retrouver sa place d’antan. Elle avait donné le ton avec le déplacement fin novembre à d’une très grande délégation italienne. Même de très petites entreprises sont sur les rangs, déterminées à profiter du marché iranien qui, fort de ses 79 millions d’habitants, offre des perspectives considérables après des années d’isolement, entre la modernisation des infrastructures, l’exploitation du gaz et du pétrole, l’automobile ou encore l’aéronautique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*