Syrie : le bilan des attentats dans la province de Lattaquié s’alourdit

L’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme) a rapporté, mardi, que le bilan des neuf attentats qui ont secoué la veille, lundi, deux villes côtières en Syrie a atteint 154 morts. Le précédent bilan avancé lundi soir faisait état de 148 personnes tuées. L’ONG précise que ce bilan pourrait encore s’alourdir du fait que plusieurs blessés, dont le nombre est estimé 300, se trouvent encore dans un état critique.

A Jabeh, dans la banlieue de Lattaquié, cinq attentats à la bombe ont visé un hôpital et une gare routière, faisant au moins 106 morts. Dans un premier temps, la plupart de ces attentats, revendiqués par l’Etat islamique, ont été perpétrés aux entrées de la principale gare routière de la ville.

Ensuite, un kamikaze a suivi les blessés alors qu’ils étaient transférés à l’Hôpital national de la ville et s’est fait exploser devant le service des urgences, tuant au moins douze membres de l’équipe médicale et des dizaines de civils. A Tartous, la deuxième ville attaquée, trois attentats, deux commis avec des voitures piégées et un autre par un kamikaze, ont tué au moins 48 personnes dans une gare routière de la ville.

Dans son communiqué, l’Etat islamique affirme avoir agi en riposte aux bombardements menés par le régime de Damas et son allié russe, qui dispose d’une base militaire à Tartous. Jabeh et Tartous sont deux villes habitées, en grande partie, par des alaouites, la communauté minoritaire à laquelle appartient le président Bachar al-Assad, et avaient été jusqu’à présent relativement épargnées par la guerre qui ravage le pays depuis cinq ans.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*